Publié par : mediateurfarceur | janvier 25, 2010

Église 2.0

Wow, un nouveau billet de Médiateur?!? Bien oui, faut bien sortir de ses lectures obligatoires et réfléchir à autre choses des fois.

Si vous avez suivis les nouvelles récemment, vous avez peut-être lu/entendu parler/vu le discours du pape invitant les prêtres à utiliser davantage internet. Selon certains, le pape s’est ouvert à la modernité. Pour ma part, je vois un mouvement existant qui prend de l’ampleur. Bien que ma première réaction fut: « Ah non, ils vont pas se mettre à spamer en plus », cette nouvelle me fait quand même réfléchir.

Je me questionne sur l’avenir de la pratique religieuse dans son ensemble. Premièrement, quel est l’avenir des espaces physiques à la gloire de Dieu? À la base, les lieux de cultes (églises, synagogues, …) servent de lieux de rencontres, de centre communautaire (au sens premier) où les valeurs sont diffusées et où un sentiment d’appartenance peut se créer. À l’ère d’Internet, dans un monde où les sentiments d’appartenance et la transmission de valeurs peuvent se faire à distance et ne nécessitent pas de contacts humains, assisterons-nous à une nouvelle façon de vivre son culte? Les grands monuments seront-ils délaissés pour des forums? L’architecture de pierre pour de la programmation web?

Il serait aussi intéressant de voir ce que donnerait un cyber lieu de culte 2.0. J’ai imaginé, à la blague, quelques concepts qui pourraient bien se développer: Priestbook, confessions en ligne (envoyez nous les photos de vos péchés et faites vous juger par vos pairs), sermons live sur chat avec possibilité de commenter… Communautés virtuelles de toutes allégeances attendant enfin leur fin du monde dans le confort de leur foyer.

Enfin, je me demande quel sera l’impact de cette tendance sur les institutions elles-mêmes. Une Église 2.0 permettrait-elle plus au fidèles de s’exprimer (grâce à l’anonymat)? Si c’est le cas, l’Église pourrait être en mesure de mieux savoir ce que veulent leur brebis et s’ajusterait en conséquence. Au contraire, peut-être cela mènerait-il à des effets pervers (espionnage, contrôle de pairs…). Un monde de science fiction sur fond religieux s’ouvre devant moi.

Biensûr, le phénomène de la religion en ligne n’est pas nouveau. Plusieurs religieux utilisent abondamment des sites comme youtube pour rejoindre les fidèles ou exposer des théories débiles. Je pense à cet exemple loufoque de révérend aux États-Unis qui a fait un vidéo où il répétait sans arrêt que Barrack Obama n’est pas noir. Comme si le fait de dire plusieurs fois son opinion le transformait en fait. Quoi qu’il en soit, un changement est en cour dans le camp ennemi et il faut s’y intéresser.

Ils peuvent bien prétendre qu’ils ne sont pas si arriérés, qu’ils sont ouverts sur le monde… malheureusement, c’est dans leur tête que les portes restent closes.

Ajout: Comme de fait, je viens de me rendre compte que MyChurch.org existe déjà… eh misère!

Publicités

Responses

  1. J’aime tellement ton objectivité 😉

    Sinon, je suis déjà tombée sur des blogues religieux. Je préfère évidemment les blogues athées.

    Par contre, de voir l’institution s’y mettre, c’est assez étonnant. L’Église n’a pas le choix de se moderniser si elle veut entretenir son troupeau.

    Est-ce que ça va fonctionner ou pas? On verra bien. Mais c’est pas moi qui vais se porter volontaire pour surveiller ça de près. J’ai pas besoin d’une source supplémentaire pour me fâcher le matin. hé hé 😉

  2. La religion ainsi que l’Église (qui sont deux concepts distincts) occupent déjà une place immense sur la toile. Je vois ici, maintenant, une décision qui se veut un coup de « pub » médiatique ayant pour but une insertion dans la « psyché » des gens, en laissant sous-entendre que le fait d’accéder à certaines technologies serait synonyme d’avancement et/ou d’ouverture sur une pseudo modernité.

    Il n’en est rien. Rien de mieux pour faire oublier que les fondements et les idées des institutions participantes sont figées dans le temps s’ils n’accusent pas carrément un recul.

    L’idiome de l’Église est encore et toujours de trouver le moyen de communiquer aux faibles d’esprits. Web ou pas, on en demeure pas moins dans le même paradigme, dans le même cercle vicieux.

    J’imagine même pas toutes les nouvelles portes qui vont s’ouvrir sur la manipulation de l’âme humaine…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :